Le patronat met la pression au gouvernement

AprĂšs la signature en avril dernier d’un pacte social avec le gouvernement, la CPG compte dĂ©sormais harmoniser sa position en prenant en compte le point de vue des autres syndicats.

Le prĂ©sident de la ConfĂ©dĂ©ration patronale gabonaise (CPG) Jean-Bernard Boumah a conviĂ©, mercredi dernier, les responsables de certaines organisations patronales Ă  une rĂ©union d’Ă©change, en vue de la mise en place d’une plate-forme.
« Nous avons Ă©voquĂ© deux problĂšmes essentiels. A savoir le problĂšme de la dette qui devient un problĂšme rĂ©current et celui de la parafiscalitĂ©. Et cette plateforme que nous mettons en place va nous permettre de nous concerter face Ă  ces problĂšmes majeurs qui touchent les PME/PMI. Concernant la dette, les entrepreneurs ont manifestĂ© leur inquiĂ©tude. Ils trouvent  que jusqu’à prĂ©sent, les efforts du gouvernement sont encore timides et souhaiteraient qu’ils soient plus actifs », a soulignĂ© le prĂ©sident de la CPG. Et d’ajouter : « Nous savons qu’il y a eu des gestes assez significatifs mais dans le pacte que nous avons signĂ©, le gouvernement s’est engagĂ© Ă  communiquer (
) Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ».

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire