La SEEG en guerre contre les branchements pirates

Le ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques Guy Bertrand Mapangou est allĂ© constater de visu, vendredi 23 juillet, l’Ă©tat avancements des travaux d’extension du rĂ©seau Ă©lectrique Ă  Akanda, Cap caravane ainsi que l’amĂ©lioration de la desserte en eau Ă  Melen.

« L’idĂ©e avec la SEEG et les partenaires qui participent au dĂ©veloppement de tout cela, c’est de rĂ©duire tout ce qui est branchement pirate, branchement spaghetti. Que ce soit en l’électricitĂ© ou en eau. C’est important de le faire parce que les besoins sont trĂšs prĂ©sents », a indiquĂ© le ministre de l’Energie Guy Bertrand Mapangou.

Ce projet d’amĂ©lioration de la fourniture d’Ă©lectricitĂ© et de la desserte en eau potable est entiĂšrement financĂ© par la SEEG et vise  plusieurs objectifs.

« Ce chantier financĂ© par la SEEG et rĂ©alisĂ© par SETEG a pour ambition d’amener de l’eau de Melen en piquant sur la DN, c’est-Ă -dire la conduite diamĂštre nominal de 1000 en l’amenant sur la DN600  à Owendo. C’est la premiĂšre phase qui va jusqu’à Mindoube et la seconde phase va arriver aux confins de derriĂšre le CHU d’Owendo, derriĂšre l’Octra, la gare et derriĂšre le LycĂ©e technique. C’est un chantier important », a ajoutĂ© le ministre.

Pour le directeur gĂ©nĂ©ral de la SEEG Jean-Paul Camus, l’objectif est de desservir la population, de supprimer les installations anarchiques, les cĂąbles qui touchent le sol ou qui sont mal installĂ©s et rĂ©duire le problĂšme de baisse de tension.

« C’est un besoin Ă©galement de structurer l’adduction d’eau vers le Sud. Ces travaux visent Ă  amener 10000 m3 d’eau par jour. Il s’agit surtout amĂ©liorer la consommation de 80.000 habitants dans la zone sud de Libreville et Owendo », a soulignĂ© Jean-Paul Camus.

Il fauter noter que ces travaux d’extension du rĂ©seau d’électricitĂ© et d’amĂ©lioration de la dĂ©serte en eau potable vont s’achever en septembre prochain.

B.G.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire