La Smag et Sucaf en petite forme 

DIG/ La branche meuniÚre et avicole a été marquée par un tassement de son activité durant le premier semestre 2017.

Ainsi, la production de farine a reculĂ© de 16,6% pour se situer Ă  29 184 tonnes. De mĂȘme, la production des aliments pour bĂ©tail a baissĂ© de 3,3%, Ă  14 305 tonnes, en raison de la faible demande des Ă©leveurs indĂ©pendants.

Suivant la mĂȘme tendance, la production d’Ɠufs est descendue Ă  20,7 millions d’unitĂ©s, en recul de 6,1% par rapport Ă  fin juin 2016. Compte tenu de ces contre-performances, le chiffre d’affaires a rĂ©gressĂ© de 15,7% pour s’établir Ă  14,2 milliards de FCFA.

Concernant la raffinerie de sucre, elle a enregistré des résultats contrastés. Au plan agronomique, la production de granulés de 50 kg a chuté de 39,2% à 2 925 tonnes à fin juin 2017.

Par contre, sur le plan industriel, la transformation de sucre en morceaux et autres prĂ©sentations a connu un accroissement de 121,3%, en raison de la rĂ©habilitation de l’outil de production. Dans le mĂȘme temps, les quantitĂ©s vendues ont enregistrĂ© une hausse de 13,8% Ă  18 426 tonnes, tirĂ©es par la demande locale. Cela a induit un chiffre d’affaires de 10,06 milliards de FCFA sur la pĂ©riode.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire