Sogatra : Pas d’argent, pas de travail !

DIG/ Les agents de la SociĂ©tĂ© gabonaise de transport (Sogatra) observent depuis le vendredi 9 juin 2017 une grĂšve gĂ©nĂ©rale illimitĂ©e sans service minimum provoquant des files d’attentes interminables aux points de ramassages habituels des usagers.

L’origine de cette Ă©niĂšme grogne : le non-paiement de 3 mois d’arriĂ©rĂ©s de salaires.

«  L’attente et la patience ont assez durĂ©. Il faut passer Ă  la vitesse supĂ©rieure », ont clamĂ© les employĂ©s rĂ©unis en assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale de crise autours de leur syndicat-maison.

Entreprise moribonde au bord du dĂ©pĂŽt de bilan, l’unique sociĂ©tĂ© publique de transport peine toujours Ă  s’accorder sur un plan de restructuration censĂ© lui redonner un souffle nouveau.

Les discussions aussi bien avec la tutelle que la direction gĂ©nĂ©rale de l’entreprise n’ont abouti sur aucune solution concrĂšte.

«  Madame la ministre nous a parlĂ© de la restructuration de la Sogatra. Laquelle restructuration entrainera des dĂ©parts  volontaires et obligatoires, et la mise en place d’un plan social dans les prochains jours. Mais depuis lĂ , nous n’avons manifestement aucune suite », a regrettĂ© le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du syndicat Cyrille Gaston Ledoumou dont les affiliĂ©s rĂ©clament la tĂȘte du directeur gĂ©nĂ©ral.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire