SPIE Oil & Gas Services s’explique sur la perte de son contrat avec Total Gabon

Dans un communiquĂ© de presse paru le 29 novembre, la compagnie SPIE Oil & Gas Services a apportĂ© un dĂ©menti formel aux accusations de malversations diffusĂ©es ces derniers jours par l’Onep pour tenter d’expliquer la perte par l’entreprise d’un contrat auprĂšs de Total Gabon.

« La perte de notre principal contrat auprĂšs de Total Gabon est due exclusivement Ă  des critĂšres financiers et techniques, tout simplement moins-disant que ceux de nos concurrents», prĂ©cise Richard Masson, administrateur de SPIE Oil & Gas Services Gabon. «Le licenciement de nos collaborateurs en est malheureusement le corollaire ; il faut d’ailleurs noter qu’une obtention de ce contrat par SPIE Oil & Gas Services aurait entraĂźnĂ© le mĂȘme type de consĂ©quences sociales chez nos concurrents », poursuit Richard Masson.

Suite au non-renouvellement de ce contrat, SPIE Oil & Gas Services indique avoir dĂ©posĂ© le 28 octobre dernier une demande d’autorisation de licenciement pour motif d’ordre Ă©conomique auprĂšs de l’Inspection spĂ©ciale du travail chargĂ©e du secteur pĂ©trolier.

Consciente de sa responsabilitĂ© auprĂšs des salariĂ©s concernĂ©s et de leurs familles, l’entreprise souligne avoir signĂ© fin octobre un procĂšs-verbal de concertation avec les dĂ©lĂ©guĂ©s du personnel qui prĂ©voit un certain nombre de mesures d’accompagnement, dont 22 reclassements.

« AttachĂ©e au maintien d’un dialogue social exemplaire, SPIE Oil & Gas Services tient donc Ă  rassurer l’ONEP sur son engagement auprĂšs de tous les salariĂ©s pour Ă©tudier toutes les solutions permettant de rĂ©duire l’impact social de cette perte de contrat », tient Ă  rassurer la sociĂ©tĂ©.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire