Suppression du CGC, du FNAS, du Comité de privatisation et du BCPSGE

DIG/ Le gouvernement poursuit l’application des recommandations de la Task Force sur les Finances publiques visant Ă  rationaliser les dĂ©penses publiques.

Le Ministre de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, a prĂ©sentĂ© au Conseil des ministres du 26 fĂ©vrier 2019 qui les a entĂ©rinĂ©es des mesures liĂ©es Ă  la suppression de certains Ă©tablissements publics personnalisĂ©s conformĂ©ment aux orientations du Plan de Relance de l’Economie.

Pour le gouvernement, cette rationalisation se veut utile pour des considérations d’efficacité, de productivité et de clarification des compétences.

Les mesures d’application immédiate se résument comme suit :

*PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 

Suppression du Bureau de Coordination du Plan Stratégique Gabon Emergent (BCPSGE) et transfert du patrimoine, des missions et attributions au Secrétariat Général du Gouvernement (Primature).

*MINISTERE DE LA SANTE, DE LA PROTECTION SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE

Suppression du Fonds National d’Aide Sociale (FNAS).

*MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE LA PROSPECTIVE ET DE LA PROGRAMMATION DU DEVELOPPEMENT

Suppression du Comité de Privatisation.

*MINISTERE DES TRANSPORTS ET DE LA LOGISTIQUE 

Suppression du Conseil Gabonais des Chargeurs (CGC)et transfert du patrimoine, des missions et attributions à l’Office des Ports et Rades du Gabon.

« Tous les agents permanents de l’Etat concernés par ces suppressions sont remis à la disposition de leurs administrations d’origine. La gestion de tous les agents régis par le Code du travail se fera conformément aux lois et règlements en vigueur.

De ce fait, les départements ministériels concernés sont chargés de la mise en œuvre  effective et immédiate de ces différentes mesures dans le respect des textes en vigueur en la matière », indique le communiqué final du Conseil des ministres.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire