Talent / L’inventeur gabonais de l’application « Capay » toujours en quĂȘte de partenariats

DIG/ Officiellement mise sur le marchĂ© en mai 2021, la solution digitale « Capay » est encore en quĂȘte de partenaires.

Il s’agit d’une application qui permet aux patrons d’entreprises de gĂ©rer les salaires de leurs employĂ©s Ă  distance.

Autrement dit, le personnel peut percevoir son argent dans son téléphone chaque fin de mois sans avoir besoin de se déplacer.

« Pour prendre le cas des entreprises installĂ©es Ă  l’intĂ©rieur du pays oĂč il n’y a aucun Ă©tablissement bancaire, les employĂ©s sont parfois obligĂ©s de se dĂ©placer d’une ville Ă  une autre avec tous les risques que cela comporte. Pour moi, c’est une rĂ©ponse aux cris de toutes ces personnes qui sont Ă  l’intĂ©rieur du pays et qui ont du mal Ă  percevoir leurs salaires », explique la fondatrice, Ariane Akeret.

Sa start-up, incubĂ©e Ă  la SociĂ©tĂ© d’incubation numĂ©rique du Gabon (Sing), n’a toujours pas pu avoir la confiance des entrepreneurs. Pourtant, la demande est rĂ©elle.

Selon l’entrepreneuse, 81% des villes du Gabon ne possĂšdent pas de structures bancaires et 70% de la population n’est pas bancarisĂ©e.

De mĂȘme, 53% des agents de la fonction publique n’ont pas de comptes bancaires. La plateforme « Capay » pourrait donc avoir un impact sur plusieurs personnes puisqu’elle est une solution rapide, flexible et moins coĂ»teuse.

Ariane Akeret a mis cette plateforme en place grĂące Ă  un appui de la Banque mondiale et de la SociĂ©tĂ© d’Incubation NumĂ©rique du Gabon (SING). La jeune gabonaise espĂšre tout de mĂȘme que les entreprises et d’autres organismes vont bientĂŽt s’abonner Ă  la plateforme.

(Source : L’Union)

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire