12 % de la population gabonaise est sous-alimentée, selon le rapport Global Hunger Index

D’aprĂšs le dernier rapport 2016 de l’International Food Policy Research Institute Ă  travers son Global Hunger Index, ou Indice de la faim dans le monde, 12 % de la population gabonaise est considĂ©rĂ©e comme Ă©tant sous-alimentĂ©e.

Entre 2000 et 2016, ce taux est passĂ© de 18 % Ă  12%, ce qui fait du Gabon le 5e pays africain mais le 2e en Afrique subsaharienne en terme de population la mieux alimentĂ©e, derriĂšre respectivement la Tunisie, l’AlgĂ©rie, le Maroc et l’Afrique du Sud.

Selon le rapport, depuis 2000, l’humanitĂ© a rĂ©alisĂ© des progrĂšs importants dans l’accĂšs Ă  l’alimentation. La proportion de population souffrant de dĂ©nutrition Ă  diminuĂ© de prĂšs d’un tiers dans les pays en voie de dĂ©veloppement. Il reste tout de mĂȘme, Ă  ce jour, dans le monde, 795 millions de personnes sous-alimentĂ©es.

L’étude indique que l’Afrique du Nord est parvenue Ă  rĂ©duire significativement ce flĂ©au. Quant Ă  l’Afrique subsaharienne, elle progresse vite, mais pas encore suffisamment pour atteindre l’objectif ZĂ©ro Faim en 2030.

Le Sénégal, le Ghana et le Rwanda sont à la pointe de ce combat. Ces trois pays sont parvenus en 15 ans à réduire de plus de 50% la proportion de leur population sous-alimentée.

L’Afrique du Sud, le Gabon et l’Ile Maurice se sont hissĂ©s au niveau du Maghreb avec un indice ramenĂ© aux alentours de 10%.

Sur les 118 pays Ă©tudiĂ©s dans le monde, c’est la RĂ©publique Centrafricaine qui compte le taux le plus Ă©levĂ©, avec 46,1% d’habitants sous-alimentĂ©s.

A noter que plusieurs pays africains n’ont pas Ă©tĂ© rĂ©fĂ©rencĂ©s dans cet index, faute d’informations suffisantes. Il s’agit de : Burundi, Cap Vert, Comores, RD Congo, Érythrée, GuinĂ©e Equatoriale, Libye, Sao Tome, Somalie, Soudan du Sud, Soudan.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire