Affaire Santullo: En disgrĂące avec le pouvoir, Christian Bongo paye le prix fort

DIG/ AprĂšs avoir terni l’image de plusieurs personnalitĂ©s gabonaises, des administrations publiques, et des entreprises Ă  l’instar de Fobert Gabon, l’implication du groupement Sericom-Santullo dans l’achat d’un aĂ©ronef par le patron de la sociĂ©tĂ© Nessika Private Jet,  Christian Bongo Ondimba, sonne comme un nouveau coup de tonnerre.

Selon des informations relayĂ©es par le quotidien L’Union, la sociĂ©tĂ© Nessika Private Jet de Christian Bongo Ondimba aurait effectuĂ©, le 24 novembre 2014, un virement Ă  hauteur de 330 millions de francs pour l’achat d’un aĂ©ronef Falcon 50 auprĂšs d’une sociĂ©tĂ© Suisse, GaĂ«tair, en collaboration implicite avec le groupement Santullo SĂ©ricom, grĂące Ă  des transactions bancaires douteuses et frĂŽlant « le blanchiment des fonds ».

Selon les sources fiables de BGFIbank et d’Orabank, le groupement Santullo aurait transfĂ©rĂ© de son compte BGFI vers son compte bancaire Orabank n°00167400159-54 une somme de 1 milliard de FCFA le 11 novembre 2014. Ensuite, Ă  partir Orabank, Guido Santullo va faire un autre virement dans le compte Orabank de la sociĂ©tĂ© HTPP dont il est le propriĂ©taire. Et Ă  son tour, la sociĂ©tĂ© HTPP va  injecter un montant de 100 millions de francs dans le compte Orabank n°00282800159-38 de la sociĂ©tĂ© Nessika Private Jet de Christian Bongo Ondimba.

A la fin, cette compagnie aĂ©rienne aurait perçu en totalitĂ© du groupement Santullo, la bagatelle somme de 330 millions de francs pour l’achat final en suisse du fameux aĂ©ronef Falcon 50 en Suisse. Affaire Ă  suivre
..

D.B.M

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire