Affaire Santullo : Le patron de la micro-finance EDG en prison !

DIG/ L’affaire Santullo n’a dĂ©cidĂ©ment pas fini de livrer tous ses secrets. Selon des sources judiciaires, l’administrateur directeur gĂ©nĂ©ral de l’établissement de micro-finance, Epargne et dĂ©veloppement du Gabon (EDG), Jean-Claude Kenmeugni, de nationalitĂ© camerounaise, vient d’ĂȘtre Ă©crouĂ© Ă  la prison centrale de Libreville, pour des faits supposĂ©s de corruption, association de malfaiteurs et de blanchiment d’argent, estimĂ© Ă  plus de 8 milliards de francs CFA, entre 2015 et 2016.

Son  établissement aurait servi Ă  plusieurs transactions financiĂšres douteuses vers l’étranger (Suisse, France, Italie) via une banque de la place, au profit de SĂ©ricom-Gabon, et en violation de ses missions.

L’enquĂȘte ouverte par la justice gabonaise pour des faits de corruption dans le cadre de l’opĂ©ration Mamba a mis Ă  nu cette gigantesque machine.

Jean-Claude Kenmeugni aurait mis Ă  contribution son Ă©tablissement de micro-finance pour permettre Ă  Guido Santullo d’échapper au contrĂŽle du systĂšme bancaire rĂ©gulier.

D’importants mouvements financiers vers d’autres banques s’élevant souvent Ă  100 millions de francs CFA Ă©taient rĂ©guliĂšrement opĂ©rĂ©s depuis cette structure de seconde catĂ©gorie, en violation de l’article 7 du rĂšglement relatif aux conditions d’exercice et de contrĂŽle des activitĂ©s dans le secteur en zone CĂ©mac.

A noter que le patron d’EDG a Ă©tĂ© arrĂȘtĂ© en mĂȘme temps que Francis Martial Wassieme, homme de main de Guido Santillo.

Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire