Alain Ditona limogé de son poste de PCA de Comilog

DIG/ Il n’aura finalement pas survĂ©cu Ă  son humiliante mise en examen le 23 janvier 2018, mĂȘme si il avait Ă©tĂ© relaxĂ© 9 jours plus tard (le 31 janvier) par le juge d’instruction en charge de son dossier.

A l’instar de Juste-ValĂšre Okologho W’Okambat, Alain Ditona a Ă©tĂ© dĂ©barquĂ© de son poste de PrĂ©sident du Conseil d’Administration de la Comilog, lors du Conseil des ministres du 12 avril 2018. Il avait Ă©tĂ© nommĂ© le 1er juin 2017 en remplacement du français Claude Vilain. Son successeur au poste, n’est autre que l’ancien ministre des Mines, Ruffin Moussavou.

Alain Ditona Moussavou, 63 ans, est soupçonné de corruption et de malversations financiÚres dans plusieurs dossiers.

La Direction gĂ©nĂ©rale des contre-ingĂ©rences et de la SĂ©curitĂ© militaire, encore appelĂ©e le  « B2 », s’intĂ©resserait particuliĂšrement aux «prises de participation»supposĂ©es de la CDC dans certaines entreprises quand il en Ă©tait le patron.

Les enquĂȘteurs voudraient Ă©galement faire la lumiĂšre, entre autres, sur «le rachat des crĂ©ances d’entreprises publiques dont la CDC est pourtant actionnaire».

 

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire