Approvisionnement de l’intĂ©rieur du pays : Sucaf s’associe avec la Setrag

DIG/ La propagation du Covid-19 a fortement bousculé les équilibres socio-économiques.

A tel point que les entreprises les plus compétitives ont promptement dû adapter leur fonctionnement aux restrictions imposées par les pouvoirs publics, pour endiguer efficacement cette crise sanitaire.

Spécialisée dans le transport ferroviaire, Setrag a mis en place un plan de continuité des activités permettant d’éviter les ruptures de stock des produits de première nécessité sur le marché dont le sucre produit à Franceville par Sucaf Gabon.

En effet, le ramadan, période de forte demande et de consommation de produit sucré, qui induit une augmentation considérable de ces produits, intervient en pleine crise sanitaire.

Partenaire indispensable dans l’atteinte des objectifs de Sucaf Gabon, la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), achemine plus de 900 conteneurs de sucre par an depuis l’usine de production de Franceville, dans la province du Haut-Ogooué, jusqu’à Libreville.

Selon le directeur commercial et Marketing de Sucaf Gabon, Donald Ollo Nguema, cela équivaut à 18 000 tonnes transportées, soit 75% des opérations de remontée du sucre vers la capitale. Le reste s’effectuant par voie terrestre.

Les mois d’avril, mai et juin, constituent la période de haute saison de consommation de sucre dans l’ensemble du pays, la société sucrière réquisitionne  près d’une centaine de wagons pour leur acheminement. L’objectif ambitieux de Sucaf Gabon est de faire remonter 6000 tonnes durant ce trimestre, à raison de 2000 tonnes par mois.

« Pour acheminer 2 000 tonnes, à peu près le stock que le marché ménager peut consommer, il nous faut une trentaine de wagons mensuel », explique le directeur commercial et Marketing.

M. Ollo Nguema rassure de ce que le risque de pénurie serait minime. A cause de ce que le stock global disponible sur le complexe sucrier de Ouellé (Franceville) et prêt à être transporté par voie ferrée et routière est estimé à 9 000 tonnes. De quoi tenir jusqu’en juillet prochain.

« Notre avantage est d’avoir une chaîne de valeur assez élargie et régulière. Bolloré et Transform nous fournissent des conteneurs, nous les rechargeons sur le site, avant que Setrag qui a mis les wagons à notre disposition, ne procède Sucaf Gabon au transport vers Libreville », précise le responsable.

A noter que 65% du sucre produit par Sucaf Gabon s’adresse à la clientèle des ménages. 35% de l’offre est acheminé auprès des industriels et couvre l’ensemble de l’activité y liée : boissons gazeuses, industrie laitière, chocolaterie, etc.

La cellule de crise Covid-19 mise en place par l’entreprise du chemin de fer supervise quotidiennement les opérations de transports tout en mettant un accent particulier pour maintenir la situation actuelle de zéro contamination dans les emprises ferroviaires.

(Source : L’Union)

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire