Azur : L’Arcep veut mettre fin Ă  « l’hemmoragie »

COMMUNIQUE

de l’AutoritĂ© de RĂ©gulation des Communications

Electroniques et des Postes (ARCEP)

 

L’AutoritĂ© de RĂ©gulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP) porte Ă  la connaissance de l’ensemble des usagers de la tĂ©lĂ©phonie que depuis plusieurs annĂ©es, elle n’a eu de cesse d’appeler l’attention des dirigeants successifs de la sociĂ©tĂ© USAN Gabon, opĂ©rant sous la marque AZUR Gabon, sur la situation prĂ©occupante de cet opĂ©rateur de tĂ©lĂ©phonie mobile.

En effet, depuis l’obtention de sa licence pour l’établissement et l’exploitation d’un rĂ©seau de tĂ©lĂ©phonie mobile GSM au Gabon, le 07 dĂ©cembre 2009 Ă  des conditions trĂšs particuliĂšres, USAN Gabon connait des difficultĂ©s rĂ©currentes de tous ordres qui se traduisent notamment par :

 

  • Des rĂ©sultats financiers nĂ©gatifs dĂ©clarĂ©s chaque annĂ©e ;

 

  • Une importante dette estimĂ©e Ă  quarante-deux (42) milliards de francs CFA environ envers ses divers prestataires ainsi que l’Etat et ses dĂ©membrements ;

 

  • Une inobservation des rĂšgles de l’OHADA en matiĂšre de recapitalisation ;

 

  • Des difficultĂ©s Ă  faire face Ă  la concurrence, en raison de capacitĂ©s techniques et financiĂšres insuffisantes ne permettant pas notamment la couverture optimale du territoire national et l’implĂ©mentation des technologies 3G, 4G et Ă  venir ;

 

  • Des pratiques frauduleuses visant le dĂ©tournement du trafic international ainsi que la crĂ©ation de routes nouvelles destinĂ©es Ă  Ă©couler du trafic en violation flagrante des textes en vigueur en la matiĂšre ;

 

  • Une dĂ©gradation de la qualitĂ© de service, particuliĂšrement sur l’international ;

 

  • Le non-paiement des salaires du personnel depuis maintenant au moins sept (7) mois, source de fortes tensions sociales ;

 

  • La suspension rĂ©cente des liaisons d’interconnexion, du fait d’impayĂ©s envers ses partenaires AIRTEL Gabon et GABON TELECOM,  entrainant ainsi de fait, un accĂšs restreint et limitĂ© de ses abonnĂ©s aux diffĂ©rents rĂ©seaux ;

 

  • Le non renouvellement formel de la licence d’USAN Gabon prorogĂ©e temporairement jusqu’au 08 Avril 2015, en l’absence d’élĂ©ments probants toujours attendus.

Nonobstant la saisine de l’ARCEP transmise au gouvernement de la RĂ©publique Ă  ce sujet conformĂ©ment Ă  la rĂ©glementation en vigueur, le Conseil de RĂ©gulation de l’ARCEP rĂ©uni en sa sĂ©ance du 07 dĂ©cembre 2017, a par ailleurs dĂ©cidĂ© de prendre toutes les dispositions nĂ©cessaires et urgentes visant Ă  mettre fin Ă  cette situation qui gĂ©nĂšre un impact nĂ©gatif sur les Ă©quilibres macroĂ©conomiques du secteur des communications Ă©lectroniques en RĂ©publique gabonaise.

D’ores et dĂ©jĂ , l’ARCEP prĂ©sente ses excuses aux usagers de la tĂ©lĂ©phonie pour les Ă©ventuels dĂ©sagrĂ©ments inhĂ©rents Ă  cette situation causĂ©e par l’opĂ©rateur USAN Gabon opĂ©rant sous la marque AZUR Gabon.

Le Président du Conseil de Régulation P.I.

Jean Daniel EKOME BIYOGHE

 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire