Banque mondiale : Fin de mission pour Sylvie Dossou au Gabon

DIG/ La reprĂ©sentante rĂ©sidente du Groupe de la Banque mondiale pour le Gabon et la GuinĂ©e Ă©quatoriale, Sylvie Dossou, a annoncĂ© la fin de son mandat en tant que reprĂ©sentante rĂ©sidente de cette institution financiĂšre au Gabon. C’est Ă  la faveur d’une confĂ©rence de presse tenue le 13 juin 2017 Ă  la salle de confĂ©rence du bureau de la Banque mondiale Ă  Libreville.

Au cours de cet  échange avec la presse, Sylvie Dossou a fait le point sur les activités de la Banque mondiale au Gabon, depuis son arrivée en 2015 dans un débat franc et ouvert.

« En moyenne, on a eu au Gabon une croissance forte jusqu’à 2014, qui a Ă©tĂ© essentiellement tirĂ©e par des prix Ă©levĂ©s du pĂ©trole, par un investissement public important Ă  partir de 2014. Les prix du brut ont chutĂ© et la croissance aussi. Donc, on a eu une croissance de 2,1% en 2016,  et en 2017 elle s’effondre encore Ă  1% d’aprĂšs nos prĂ©visions. Nous avons une augmentation assez importante de la dette publique qui est d’environ de 64% du PIB », a indiquĂ© Sylvie Dossou

Selon la reprĂ©sentante rĂ©sidente de la Banque mondiale, cette institution financiĂšre continuera Ă  financer les projets actifs au Gabon. Les questions de dĂ©veloppement, de condition de vie des Gabonais restent encore en vue dans l’agenda de la Banque mondiale.

« Je quitte le Gabon en faisant le vƓux que la crise Ă©conomique actuelle due essentiellement Ă  la chute des matiĂšres premiĂšres soit une opportunitĂ© pour ce pays de mettre en place des rĂ©formes vraiment structurelle qui sont nĂ©cessaires  pour amĂ©liorer l’économie, les finances publiques. S’assurer que les secteurs sociaux : l’éducation, la santĂ© qu’on a rĂ©cemment vu en grĂšve trĂšs souvent que ce secteur puisse vraiment rĂ©pondre au besoin des Gabonais », a-t-elle conclu.

Chargée du développement des stratégies pour le Gabon et la Guinée équatoriale, Sylvie Dossou supervisait la mise en place des projets de la Banque mondiale dans ces deux pays.

 Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire