Les bons du TrĂ©sor du Gabon n’ont plus la cote

DIG/ La signature du Gabon a aujourd’hui du mal Ă  convaincre les souscripteurs des pays de l’espace CĂ©mac.

D’aprĂšs une analyse comparative du portail internet  » Investir au Cameroun, le Gabon a Ă©mis, derniĂšrement sur le marchĂ© financier de la Cemac, des bons du trĂ©sor d’une valeur de 9 milliards de Fcfa, au taux de 5,80% d’une maturitĂ© de six mois.

Sur les 13 Ă©tablissements spĂ©cialistes en valeur du trĂ©sor de l’espace communautaire,seuls trois ont souscrit Ă  cette opĂ©ration.

Au final, le pays a levé 3,7 milliards de Fcfa, soit un peu plus de 41% de taux de couverture dans un contexte de morosité et de rareté des ressources financiÚres.

Pourtant, au cours de la mĂȘme pĂ©riode, le Cameroun a fait un carton plein avec ses bons du trĂ©sor. Car sur 5 milliards recherchĂ©s, le pays qui proposait une rĂ©munĂ©ration minimale au taux de 3,4% et un maximum de 4,1%, a pu mobiliser 8 milliards de Fcfa sur le mĂȘme marchĂ©, soit un score de 160%.

Du coup, les bons du trĂ©sor du Gabon se retrouvent en perte de vitesse dans un marchĂ© oĂč, il n’y a pas longtemps, les souscripteurs se bousculaient.

C’est la deuxiĂšme contreperformance du pays en quelques semaines sur le marchĂ© financier de la CEMAC.

Le 10 mai dernier, sur 8,5 milliards de Fcfa, le Gabon s’en Ă©tait sorti avec une mobilisation d’un peu plus de 6 milliards de Fcfa alors qu’il rĂ©munĂ©rait les adjudicataires Ă  5%, contre 2,9% pour le Cameroun qui enregistrait le mĂȘme jour un taux de couverture de 266%.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire