Carmen Ndaot ne perd pas son temps !

DIG/ Comme pour Ă©touffer les railleries sur son inexpĂ©rience professionnelle de la chose administrative et son CV relativement lĂ©ger qui, dit-on, ne tient que sur une page pour une fonction aussi importante, le nouveau chef du dĂ©partement du Travail et de l’Emploi, Carmen Ndaot, a trĂšs vite pris la mesure de ses nouvelles responsabilitĂ©s.

A peine 1 jour aprĂšs sa prise de fonction, le plus jeune membre du gouvernement (37 ans) a rĂ©uni, le jeudi 24 aoĂ»t Ă  son cabinet de travail, les reprĂ©sentants d’Eximbank China (partenaire financier) et Avic international holding corporation (sociĂ©tĂ© adjudicataire du marchĂ©).

L’objectif de cette rencontre Ă©tait de faire le point sur les travaux de construction de trois Ă©coles de mĂ©tier ultramodernes Ă  Nkok, Franceville et Port-Gentil.

Pour le nouveau ministre, cette rencontre avec les partenaires chinois s’imposait au vu de l’importance de ce dossier.

« Mon équipe et moi, nous nous attelons à fournir à la partie chinoise, dÚs la semaine prochaine, les documents administratifs nécessaires au démarrage des travaux », a-t-elle indiqué.

La construction de ces trois centres de formation est évalué 66 milliards de francs. Et selon le directeur général de la formation professionnelle, Jean-Fidele Koumba, les financements sont déjà presque mobilisés.

« Sur ce projet, l’apport financier de la partie gabonaise  est de l’ordre de  15 %  du montant total du financement. Nous avons accusĂ© un peu de retard, mais depuis le mois d’avril dernier, le Gabon a honorĂ© la premiĂšre partie de son engagement financier. La deuxiĂšme tranche est en cours », a t-il  confirmĂ©.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire