L’Onep traduit Total Gabon devant les tribunaux

DIG/ L’Organisation nationale des employĂ©s du pĂ©trole (Onep) a dĂ©cidĂ© de traĂźner devant le tribunal de premiĂšre instance de Port-Gentil, la compagnie pĂ©troliĂšre Total Gabon pour refus de versement des cotisations de ses salariĂ©s.

En effet, 20 employĂ©s de Total Gabon avaient consenti au profit du syndicat, une cession volontaire d’une partie de leurs salaires au titre de leur cotisation conformĂ©ment aux dispositions des articles 160 et 161 du code du Travail.

Refusant de s’exĂ©cuter au motif que le salariĂ© est libre de s’acquitter directement de ses cotisations, la sociĂ©tĂ© Total Gabon a violĂ©, indique l’Onep, les dispositions de ces articles en ce qu’elle empĂȘche Ă  celui-ci de disposer librement de son salaire et privant consĂ©quemment Ă  l’Onep des fonds nĂ©cessaire Ă  son fonctionnement.

Selon le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint de l’Onep, Sylvain Mayabi Binet, la dĂ©cision de Total Gabon de ne pas exĂ©cuter les autorisations de cession volontaire d’une partie du salaire de son personnel lui cause un trouble manifestement illicite que le juge des rĂ©fĂ©rĂ©s est habilitĂ© Ă  faire cesser.

La puissante organisation syndicale a sollicitĂ© que la prĂ©sente dĂ©cision soit assortie d’une astreinte de 500 000 FCFA par jour de retard Ă  compter de son prononcĂ©.

« Le refus de Total Gabon de donner suite aux 20 autorisations de cession d’une partie des salaires de ses employĂ©s constitue un trouble manifestement illicite qu’il convient de faire cesser en ordonnant Ă  cette derniĂšre de s’exĂ©cuter sous astreinte de 30 000 FCFA par jour de retard pour l’ensemble du personnel Ă  compter de la signification de la prĂ©sente ordonnance », souligne l’ordonnance.

Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire