Le CGC implante un nouveau bureau au Port MĂŽle

DIG/ Dans le cadre de la politique de décentralisation du Conseil gabonais des chargeurs, la directrice générale de cet organisme, Liliane NadÚge Ngari, a inauguré, la semaine derniÚre, le nouveau bureau du CGC situé au Port MÎle de Libreville.

RĂ©alisĂ©e avec l’appui de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag), l’implantation de cette nouvelle antenne concorde avec la volontĂ© du CGC d’ĂȘtre reprĂ©sentĂ© dans tous les ports du Gabon afin de mieux assurer le suivi des Ă©changes commerciaux.

« Nous devons ĂȘtre dans tous les ports, au port-mĂŽle en particulier pour pouvoir assurer le suivi de toutes les marchandises qui entrent par un contrĂŽle documentaire qu’on appelle bordereau d’identification de cargaisons » a-t-elle indiquĂ© au cours de cette cĂ©rĂ©monie d’inauguration.

Cet édifice moderne est doté de deux services, à savoir le service du Traffic et le service des ressources humaines.

Dans le cadre de sa mission de rĂšglementation du trafic maritime gĂ©nĂ©rĂ© par le commerce extĂ©rieur en RĂ©publique gabonaise, le CGC s’est donnĂ© plusieurs objectifs. A savoir de contribuer Ă  la fluidification des Ă©changes entre le Gabon et les autres pays ; d’agir sur la qualitĂ© des services fournis au niveau de la plateforme portuaire du Gabon ; de dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts des chargeurs en vue de la promotion de la chaĂźne de transport ainsi que des produits d’exportation ; de rĂ©duire les coĂ»ts et les dĂ©lais d’acheminement des marchandises et de mettre en place le Bordereau d’Identification de cargaison (BIC) Ă©lectronique dans l’objectif de faciliter les opĂ©rations import-export et d’amĂ©liorer la traçabilitĂ© des Ă©changes.

D.B.M

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire