Le CGC implante un nouveau bureau au Port MĂ´le

DIG/ Dans le cadre de la politique de décentralisation du Conseil gabonais des chargeurs, la directrice générale de cet organisme, Liliane Nadège Ngari, a inauguré, la semaine dernière, le nouveau bureau du CGC situé au Port Môle de Libreville.

Réalisée avec l’appui de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag), l’implantation de cette nouvelle antenne concorde avec la volonté du CGC d’être représenté dans tous les ports du Gabon afin de mieux assurer le suivi des échanges commerciaux.

« Nous devons être dans tous les ports, au port-môle en particulier pour pouvoir assurer le suivi de toutes les marchandises qui entrent par un contrôle documentaire qu’on appelle bordereau d’identification de cargaisons » a-t-elle indiqué au cours de cette cérémonie d’inauguration.

Cet édifice moderne est doté de deux services, à savoir le service du Traffic et le service des ressources humaines.

Dans le cadre de sa mission de règlementation du trafic maritime généré par le commerce extérieur en République gabonaise, le CGC s’est donné plusieurs objectifs. A savoir de contribuer à la fluidification des échanges entre le Gabon et les autres pays ; d’agir sur la qualité des services fournis au niveau de la plateforme portuaire du Gabon ; de défendre les intérêts des chargeurs en vue de la promotion de la chaîne de transport ainsi que des produits d’exportation ; de réduire les coûts et les délais d’acheminement des marchandises et de mettre en place le Bordereau d’Identification de cargaison (BIC) électronique dans l’objectif de faciliter les opérations import-export et d’améliorer la traçabilité des échanges.

D.B.M

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire