Le DGA de Sino-Hydro déclare avoir versé 5 milliards de francs à Franck Ping

Au cours d’une conférence de presse donnée à son cabinet le 19 août 2016, le procureur de la République, Steeve Ndong Essame Ndong, a fait le point sur le scandale financier mettant en cause Frank Ping, le fils de Jean Ping, l’un des candidats à la présidentielle.

Selon lui, depuis le début de cette enquête judiciaire, le 15 juillet dernier, plusieurs personnes ont été entendues. Parmi celles-ci M. Wang Ping, de nationalité chinoise et directeur générale adjoint de la société Sino-Hydro.

Ce dernier a déclaré, durant l’audition, avoir fait d’importants transferts d’argent évaluées à plus de 5 milliards de francs à Frank Ping, à travers des comptes domiciliés à Hong-Kong, à la suite de l’obtention des marchés publics relatifs au contrat passé entre l’Etat gabonais et la société Sino-hydro, pour l’électrification de Libreville et la réalisation du tronçon routier Koumameyong-Ovan dans l’Ogooué-Ivindo.

Aussi, M. Wang Ping a produit à la justice un certain nombre de pièces comptables et des ordres de virement.

Il se trouve qu’après ces déclarations du DGA de Sino-hydro, Franck Ping aurait précipitamment quitté le territoire gabonais, où à ce jour il reste introuvable.

Steeve Ndong Essame Ndong a donc  saisi le bureau national d’Interpol pour que  Franck Ping soit localisé, afin que dans les prochains jours, le juge d’instruction puisse émettre un mandat d’arrêt international pour qu’il vienne répondre de ses actes.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire