Foberd va concurrencer la SMAG  dans la production de farine

Le Groupe Foberd-Gabon vient de mettre sur pied une nouvelle unité industrielle dénommée Complexe agro-industriel du Gabon, spécialisée dans la production de farine de blé, de semoule de blé et d’aliments pour bétail.

Située dans la zone industrielle d’Owendo, cette unité industrielle est un joyau architectural moderne dont la construction et la mise en production ont été réalisé par une société turque spécialisée et bénéficiant d’une expertise et d’une expérience internationale reconnue.

Ce bijou industriel comprenant des bâtiments aux normes internationales et des équipements ultramodernes de dernière génération, a nécessité plusieurs mois de travail dans la plus stricte discrétion qui  caractérise le Groupe, pour un coût d’investissement total de 7 milliards de francs CFA. Afin de s’assurer un fonctionnement optimal et continu en énergie électrique, le Complexe agro-industriel du Gabon s’est doté d’un groupe électrogène de relais, lui permettant de fonctionner normalement en cas de coupure d’électricité.

Pour fonctionner à plein régime, le Groupe Foberd-Gabon prévoit de recruter et former aux métiers du moulin plus de 200 employés, majoritairement des nationaux, composés d’ingénieurs, des cadres supérieurs, des agents de maitrise et des ouvriers. Ce qui va bien évidemment générer de nombreux emplois indirects.

D’une capacité de production de 300 tonnes / jour encore extensible, le Complexe agro-industriel du Gabon a démarré sa production au mois d’avril 2016 et a lancé la commercialisation de la farine de blé sur les marchés de Libreville et de l’intérieur du pays sous la marque « Tigresse ».

Il envisage, à terme, couvrir tout le marché domestique, avant de se lancer éventuellement à l’assaut des marchés de la Cemac, voire celui de la Cedeao.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire