Fourniture d’électricité au Gabon : Les précisions du gouvernement

Communiqué de presse

« Depuis quelques jours, des informations circulent sur des réseaux sociaux faisant état d’une alimentation en énergie électrique du Gabon par la Guinée Équatoriale.

Face à ces informations tendancieuses, il convient de rappeler que le Gabon entretient sur la scène internationale, des relations bilatérales et multilatérales avec plusieurs Etats, notamment avec la Guinée Equatoriale dans le cadre de la sous-région.

Ces relations, conformes à l’esprit de l’intégration sous régionale appelée de tous leurs voeux par l’ensemble des Chefs d’Etats de la CEMAC, sont perceptibles dans les domaines politiques, économiques et énergétiques, à travers :

– l’instauration du passeport CEMAC ;

– le libre-échange et l’interconnexion du réseau routier ;

– le programme de développement communautaire de nos réseaux électriques, signé dans le cadre du protocole d’échange d’énergie électrique sous l’égide du Pôle Energétique des États de l’Afrique Centrale (PEAC).

Eu égard à ce qui précède, la République sœur de Guinée équatoriale et le Gabon intensifient cette coopération énergétique avec des contreparties pour chaque Etat.

Le gouvernement gabonais salue cette intégration sous régionale dans le domaine énergétique, véritable vecteur de développement de nos industries naissantes.

Aussi, les autorités gabonaises et équato-guinéennes s’accordent à stigmatiser toute tentative de mise en mal de leur processus d’intégration inclusive.

Le leadership de leurs Excellences Ali BONGO ONDIMBA et Théodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO sur le développement et le dynamisme de notre espace communautaire est aujourd’hui salué par la communauté internationale.

Cet échange de bons procédés dans le domaine énergétique est la preuve d’une intégration sous régionale accomplie.

A ce sujet, rappelons qu’avec la République soeur du Congo, des programmes d’échanges énergétiques sont en cours.

De même, plusieurs études avec les Républiques soeurs du Cameroun ainsi que Sao Tomé-et-Principe sont en instance de validation.

C’est l’occasion pour le Gouvernement de la République de remercier une fois de plus les Chefs d’Etats de la CEMAC pour leurs efforts communs de développement des infrastructures énergétiques au profit de nos populations ».

Fait à Libreville le, 17 Février 2020

Le Ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques

apropos de l auteur

La Redaction

2 Comments

  1. À quoi rime cette communication foireuse si ce n’est entériner ce qui est déjà été relayé par les réseaux sociaux?
    Plutôt que de s’interroger sur les raisons pour lesquelles un petit pays de moins d’1 million d’habitants, dont la population venait chercher du travail à Gabao il y encore une quinzaine d’années, est parvenue, à moyens comparables sinon moins, à développer des infrastructures de cette nature ?
    Pourtant, c’est également une dictature non moins féroce. À la seule différence du Gabon où les Bongo n’ont pour seul projet économique que le vol et pillage endémique des ressources du pays en laissant les populations à leur triste sort. Même la simple eau, source de vie est une denrée rare. Les populations villageoises, à ce titre, sont mieux lotis que celles des villes bidons.
    Les bongo partiront, ça c’est archy-sûr. Bon gré, mal gré et ils auront des comptes à rendre jusqu’au dernier!

Laisser un commentaire