Frielander Gabon au chevet des jeunes sans emploi

DIG/ PrĂ©sente au Gabon depuis prĂšs de 30 ans, l’entreprise Friedlander vient de s’enregistrer dans la liste des entreprises ayant signĂ© pour le Contrat d’apprentissage jeunesse (Caj).

Le directeur de Friedlander Gabon, David Hoareau, et le secrĂ©taire exĂ©cutif du Fonds d’aide Ă  l’insertion et Ă  la rĂ©insertion des jeunes (Fir), Hans Landry Ivala, ont paraphĂ© ladite convention le vendredi 23 juin 2017 dernier Ă  Libreville, en prĂ©sence du ministre en charge de l’Insertion professionnelle des jeunes, Eloi Nzondo.

SpĂ©cialisĂ©e dans la construction et la maintenance des infrastructures pĂ©troliĂšres, Fridelander Gabon en paraphant ce contrat, donne ainsi l’opportunitĂ© aux jeunes gabonais d’acquĂ©rir une expĂ©rience professionnelle pendant une durĂ©e de 3 Ă  6 mois maximum non renouvelable avec la possibilitĂ© de transformer ces stages en contrat dĂ©finitif Ă  l’issu du Caj.

« On a toujours eu cette volontĂ© citoyenne de dĂ©velopper nos compĂ©tences. On a besoin d’hommes et de femmes pour mener Ă  bien nos missions. Donc, il nous paraĂźt essentiel et capital d’aider le gouvernement dans ce sens lĂ . Aussi de dĂ©velopper les compĂ©tences dans le pays afin d’avoir une main d’Ɠuvre qualifiĂ©e et performante qui sera un atout pour les entreprises. Pour un dĂ©but, nous avons besoin de trois stagiaires. Les campagnes ultĂ©rieures nous permettront d’augmenter le nombre de personnes », a indiquĂ© David Hoareau.

Selon le responsable de l’ONE, le Caj a permis, Ă  ce jour, de trouver des stages Ă  700 jeunes dont l’ñge varie entre 16 et 35 ans dans les diffĂ©rents domaines.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire