Fuite de documents confidentiels : Jean-Marie Ogandaga crie au complot et menace de porter plainte

DIG/ En rĂ©ponse Ă  l’intransigeance affichĂ©e par le ministre de l’Economie, Jean-Marie-Ogandaga, concernant le versement de leurs primes et de la nouvelle mĂ©thode de calcul adoptĂ©e par le gouvernement, les agents des rĂ©gies financières auraient-ils organisĂ© la fuite de documents confidentiels dĂ©voilant de nombreuses exemptions et accords transactionnels accordĂ©s gracieusement Ă  plusieurs compagnies pĂ©trolières ?

Tout en justifiant sa dĂ©marche, pour le membre du gouvernement, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une compagne diffamatoire visant Ă  nuire Ă  sa personne.

Par consĂ©quent, il a menacĂ©, le 25 novembre 2020 via un communiquĂ© de presse, de poursuites judicaires les auteurs de ces informations qu’il considère comme erronĂ©es.

« Les auteurs de cette information erronée confondent les pénalités réglementaires et les accords transactionnels.

En effet, ces derniers (auteurs des fuites) estiment, à tort, que ces entreprises avaient manifesté la volonté de s’acquitter de leurs pénalités réglementaires qui fixent au plus haut niveau le seuil d’amende prévu par le code des douanes.

Dans les faits, face à l’incapacité de ces sociétés de payer ces sommes très importantes, des accords transactionnels leur ont été accordés dans le strict respect dudit code (article 327 du code des Douanes). 

Au vu du caractère diffamatoire du contenu diffusé, les autorités du ministère de l’Économie et de la Relance se réservent le droit d’ester en justice les auteurs de ces informations malveillantes », indique le communiqué.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire