Le Gabon veut produire sa propre volaille

DIG/ Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage, en charge du Programme graine Yves Fernand Mamfoumbi a visitĂ© le mardi 21 fĂ©vrier 2017 le site de la future industrie agroalimentaire qui sera installĂ©e Ă  la Zone Ă©conomique Ă  rĂ©gime privilĂ©giĂ© (ZERP) de Nkok.

Ce mini-complexe industriel compte se spĂ©cialiser dans la production du “poulet made in Gabon” afin de diminuer les importations. Selon les indications fournies sur le site, les travaux devraient dĂ©buter en mai prochain.

A travers cette unité industrielle, les promoteurs de ce projet  entendent alimenter  le marché local et  sous-régional avec une production de 30 000 tonnes annuelles de poulet, soit deux fois plus que les besoins de consommation annuelle des ménages estimés à 15 000 tonnes.

« Nous sommes venus examiner les conditions de mise en Ɠuvre de cette industrie avec le partenaire de cette unitĂ© de transformation. Dans sa vitesse de croisiĂšre, cette usine devrait couvrir le marchĂ© de la sous-rĂ©gion, et peut-ĂȘtre aller vers d’autres horizons comme nous l’avions fait avec le palmier Ă  huile. Hier ce n’Ă©tait pas possible pour certains. Pourtant, aujourd’hui nous avons une production locale du palmier Ă  huile qui rĂ©pond aux besoins des mĂ©nages et l’autre production est destinĂ©e Ă  l’extĂ©rieur comme l’Espagne et le Cameroun », a indiquĂ© le ministre de l’Agriculture.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire