Le gouvernement veut davantage impliquer les jeunes et les femmes dans l’agriculture

Le ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  l’Agriculture, chargĂ© de l’Agro-industrie, Patricia Taye, a rencontrĂ©, le 30 janvier dernier Ă  Libreville, le Conseil national de la jeunesse du Gabon (CNJG) et les femmes cadres.

Le but de cette rencontre Ă©tait d’impliquer davantage la jeunesse et la femme dans l’ambitieux projet de faire de l’agriculture un secteur clĂ© de l’économie du pays.

« La population agricole est essentiellement aujourd’hui fĂ©minine Ă  hauteur de 60%. Comment impliquer davantage la femme gabonaise et amĂ©liorer les conditions de travail et de vie de cette cible de population dans le secteur agricole ? », s’est interrogĂ© Patricia Taye.

En effet, la gente fĂ©minine au Gabon estimĂ©e Ă  60 % de la population est une vĂ©ritable main-d’Ɠuvre qui serait de plus en plus vieillissante dans le domaine. D’oĂč l’indexation de la jeunesse.

« Dans les diffĂ©rents paliers de l’agriculture, c’est-Ă -dire au niveau rural au niveau pĂ©ri-urbain et dans l’agro-industrie, comment Ă©tablir le pont pour pouvoir permettre Ă  nos populations de sortir de la pauvretĂ© et nous aider Ă  atteindre l’objectif de l’autosuffisance alimentaire ? Parce que comme vous le savez, notre pays importe plus de 80% de ce qu’il mange », a-t-elle ajoutĂ©.

Selon le ministre dĂ©lĂ©guĂ©e, les jeunes et les femmes gagneraient en labourant la terre, Ă  s’autonomiser financiĂšrement et Ă  faire bouger les lignes dans la production agricole au Gabon.

« Nous avons des idĂ©es, nous avons des propositions. Ce qu’on veut ce qu’on quitte de l’état des discours pour aller vers l’action. L’action c’est mettre les moyens pour la jeunesse », a indiquĂ© Andy Nziengui, reprĂ©sentant des jeunes.

Auteur : Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire