Guy Nzouba-Ndama touchait 160 millions de francs par mois, selon Alain-Claude Bilie-By-Nze

Selon les révélations du porte-parole du gouvernement et ministre de la Communication au cours de sa traditionnelle conférence de presse, l’ancien président de l’Assemblée nationale Guy-Nzouba Ndama percevait des émoluments chiffrés à 160 millions de francs par mois.

Alain-Claude Bilie-By-Nze répondait indirectement ainsi à Frédéric Massavala Maboumba qui reprochait à Ali Bongo d’être le président du conseil d’administration de l’Agence nationale de grands travaux (ANGT) et d’y percevoir une rémunération de 180 millions de francs CFA.

« C’est un mensonge de plus avancé par celui que vous appelez personnalité parce qu’on ne peut le qualifier différemment», a déclaré le porte-parole du gouvernement. «À court d’arguments, on a recours au mensonge. La Constitution gabonaise est claire : le président ne peut exercer une autre fonction que celle de président de la République. Ali Bongo n’est pas le PCA de l’ANGT. Et s’il ne l’est pas, ça veut dire que même ce salaire il ne le perçoit pas. Donc c’est un mensonge éhonté. Mais pourquoi ce mensonge», s’est-il même interrogé. «On a à inscrire le fait que le candidat qu’il soutient, Guy Nzouba Ndama, lui, il gagnait 160 millions par mois à l’Assemblée nationale. Est-ce parce qu’on n’en parle pas qu’il préfère dire ça ? Voilà les faits. Et ça c’est un fait avéré et nous attendons qu’il vienne apporter la preuve du  contraire», a asséné Bilie-By-Nze cité par GabonReview

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire