Industrie du placage de bois : Le Gabon veut atteindre la 1ère place mondiale

DIG/ Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a inauguré officiellement, le 6 avril 2018 à la Zone économique à Régime Privilégié (ZERP) de Nkok, la société de transformation du bois en placages et sciages, Accrute Idustries créée le 1er août 2017.

Société à capitaux indiens dirigé par Ashish Shingal, Accrute Industries représente un investissement direct étranger de plus de 1 milliard de francs CFA (2 millions de dollars) qui envisage une production moyenne de 15 000 m3 de placages et 7 500 m3 de sciages par an.

« Aujourd’hui, il faut retenir que nous exploitons le bois, mais surtout nous protégeons et nous conservons. Cette exploitation ne met pas en danger la forêt donc c’est une bonne chose. Il faut voir que nous voulons tirer le maximum de nos produits forestiers, faire plus de transformation possible sur place ici au Gabon. C’est en bonne voie et nous somme déjà passé 1er pays africain en termes de bois tranché et deuxième mondial. L’objectif , c’est que d’ici 3 ans nous soyons 1er mondial », a indiqué Ali Bongo Ondimba.

Selon le Chef de l’Etat, le secteur bois est l’un des secteurs qui créé le plus d’emplois grâce à la transformation.

« Il faut maintenir les objectifs que nous nous sommes fixés, voir surtout comment nous pouvons améliorer notre exploitation, améliorer le volume des échanges que nous faisons et voir comment nous pouvons faire pour être encore beaucoup plus performant. Faire en sorte que ce secteur là puisse mieux soutenir l’économie nationale et puisse créer encore plus d’emplois », a ajouté Ali Bongo Ondimba.

Cette cérémonie a permis à l’administrateur général de la ZERP, Gabriel Ntoungou, de dresser le bilan à mis parcours de la zone de Nkok

« La zone économique spéciale de Nkok, c’est 78 entreprises aujourd’hui. Celles qui sont dans le bois font essentiellement le placage et le sciage. Nous avons d’autres entreprises qui sont dans le secteur comme le fer.  C’est  720 000 m3 de flux bois en grumes consommés en moyenne annuellement ;  400 000 m3 de bois transformés et exportés par an par l’ensemble des entreprises du secteur bois installées ici ; 7 000 tonnes de fer transformés ; 200 milliards d’investissements direct étranger et 3 000 emploi déjà créés », a expliqué Gabriel Ntoungou

Le ministre de la Forêt, Pacôme Moubelet Boubeya a procédé, à la fin de la cérémonie, à la signature de 4 conventions pour la construction de nouvelles entreprises dans le secteur du bois. Il s’agit de : Jiahui wood Gabon ; Egypt Gabon Veneer ; Gabon ST-Lima Machinery Compagny et Indo Gab Woods.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire