L’entreprise Gieseck & Devrient va assurer la destruction et le briquetage des billets de la Beac

Suite à l’appel d’offre international ouvert le 21 septembre 2015, l’entreprise allemande Giesecke & Devrient (G&D) a été désignée attributaire, du marché pour la fourniture d’un système de destruction et de briquetage des billets de banque dans divers centres de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac).
 
En effet, la sociĂ©tĂ© munichoise est le pionnier sur le marchĂ© de la destruction de billets de banque. Ses machines performantes dĂ©truisent jusqu’Ă  1,5 tonne de billets de banque Ă  l’heure, ce qui reprĂ©sente une valeur de 30 millions d’euros (environ 19,65 milliards de FCFA) si les machines dĂ©truisent exclusivement des billets de 20 euros (Ă  peu près 13 000 FCFA).
Giesecke & Devrient a étendu cette position de leader à tous les documents de sécurité et ceux ayant une certaine valeur monétaire, des titres aux cartes en plastique.
 
Aussi, fort de ses 150 ans d’expĂ©rience dans la fabrication des billets de banque, Giesecke & Devrient dispose d’une expertise dans divers domaines, de la production de papier Ă  la technologie d’impression et jusqu’à la logistique et la technologie des procĂ©dĂ©s industriels. Giesecke & Devrient garantit que « toutes ces connaissances et l’art artisanal se retrouvent dans chaque billet de banque ».
Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire