Les prix flambent !

DIG/ En attendant les effets de la mise en application de la nouvelle mercuriale, les prix ne cessent de grimper Ă  Libreville et Owendo.

D’aprĂšs la direction gĂ©nĂ©rale de la Statistique, les tensions inflationnistes enregistrĂ©es au premier et second trimestre se sont poursuivies au troisiĂšme trimestre 2017.

En effet, sur les neufs premiers mois de l’annĂ©e 2017, le taux d’inflation, mesurĂ© par l’Indice HarmonisĂ© des Prix Ă  la Consommation (IHPC), a progressĂ© de 3,3%, en hausse de deux (2) points par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode en 2016. En glissement annuel (de septembre 2016 Ă  septembre 2017), les prix ont connu une augmentation de 2,8% contre 1,0% en 2016.

Les pressions inflationnistes se sont davantage observĂ©es sur les fonctions suivantes : « Logement, eau, gaz, Ă©lectricitĂ© » (+12,6%) ; « Transport » (+4,4%) et « Enseignement » (+5,2%).  La hausse substantielle des prix de logement s’explique par les perturbations dans la distribution d’eau, depuis le mois de juillet 2017 dans certains quartiers de Libreville.

Quant au renchĂ©rissement des prix du transport, il est essentiellement attribuable Ă  la baisse de l’offre et Ă  la hausse des prix Ă  la pompe des produits pĂ©troliers (en moyenne, le litre de gasoil est fixĂ© Ă  510 FCFA Ă  fin septembre 2017 contre 465 FCFA Ă  fin septembre 2016, soit +9,7% et le litre d’essence est passĂ© de 536 Ă  572 FCFA, soit +6,7%).

Les prix dans l’enseignement ont augmentĂ© de 5,2%. Cette hausse est due aux augmentations des frais d’inscriptions dans les Ă©tablissements primaires et secondaires du public ainsi qu’au supĂ©rieur par rapport Ă  la mĂȘme pĂ©riode en 2016.

Par ailleurs, en glissement annuel, on note une forte hausse des prix de 34,5% dans l’enseignement. NĂ©anmoins, les prix des produits alimentaires se sont stabilisĂ©s Ă  fin septembre 2017. Cette situation s’explique principalement par le maintien des mesures gouvernementales liĂ©es Ă  la vie chĂšre et au renforcement des activitĂ©s de contrĂŽle des prix en dĂ©pit d’un relĂšvement des cours internationaux des produits de base (indice FAO).

Dans le mĂȘme temps, les prix des lĂ©gumes et tubercules ont baissĂ© de 3,1% Ă  fin 2017. Cette Ă©volution s’explique par une augmentation de l’offre sur le marchĂ©. En revanche, les prix des produits importĂ©s, pains & cĂ©rĂ©ales, lait-fromage-Ɠufs et Huiles & graisse ont augmentĂ©, respectivement de 0,4%, 1,2% et 3,1% en moyenne annuelle, en raison de l’inflation importĂ©e.

De plus, la baisse des prix des Communications (-1,8%) en 2017 contre -27,4% en 2016, est liée aux effets positifs du développement de la fibre optique.

En dĂ©finitive, la tendance inflationniste observĂ©e sur les neuf (9) premiers mois de l’annĂ©e devrait se confirmer Ă  fin dĂ©cembre 2017. Le taux d’inflation pourrait se situer en moyenne annuelle, audessus de la norme communautaire de stabilitĂ© des prix pour l’annĂ©e 2017.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire