L’ultime mise en garde du gouvernement √† Bruno Ben Moubamba

DIG/ Exasp√©r√© par ses multiples incartades verbales √† r√©p√©tition et ses prises de position √† l’emporte-pi√®ce, le gouvernement, √† travers son porte-parole, a pondu le 22 juin 2017, une note de recadrage au Vice-Premier ministre en charge de l’Habitat Bruno Ben Moubamba.

En effet, sur sa page Facebook devenu son journal intime, ce dernier a affirm√© que le gouvernement ¬ę¬†aurait fait le choix de mettre le Gabon sous tutelle du FMI¬†¬Ľ suite √† l’accord de pr√™t de 405 milliards de francs accord√© par le Fonds.

Une sortie inopinée, inutile et contraire à la déontologie gouvernementale a indiqué le ministre de la Communication.

¬†¬Ľ¬†Outre que cette affirmation est erron√©e, elle est de nature √† mettre √† mal la coh√©sion gouvernementale et constitue une violation flagrante des dispositions de l’article de la constitution relative √† la solidarit√© des membres du gouvernement. C’est pourquoi le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Emmanuel Issoze Ngondet rappelle √† nouveau que les fonctions de membre du gouvernement obligent √† la r√©serve et √† la solidarit√©. Et lorsqu’un ministre a des r√©serves √† exprimer sur un sujet, il le fait en toute libert√© dans les instances appropri√©es. La rue et les r√©seaux sociaux ne sauraient √™tre le r√©ceptacle des points de vue que l’on a pas √©mis durant la tenue des instances gouvernementales¬ę¬†, a pr√©cis√© Alain-Claude Bilie By Nze. Voil√† qui est dit.

Ci-joint la note officielle du gouvernement: BBM

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire