Les mangroves constituent des remparts contre les inondations, selon la Banque mondiale

Selon un rapport de la Banque mondiale, les mangroves constituent un rempart crucial contre les inondations.

De ce fait, elles ont une valeur Ă©conomique dans la mesure oĂč elles constituent des dĂ©fenses Ă©conomiquement et Ă©cologiquement viables.

IntitulĂ© « Gestion des cĂŽtes par des solutions naturelles: Directives pour la mesure et l’évaluation des services de protection cĂŽtiĂšre des mangroves et massifs coralliens », l’ouvrage utilise une dĂ©marche appelĂ©e «Fonction de dommages escomptĂ©s», qui compare les dommages projetĂ©s suite Ă  des inondations lorsque des mangroves et massifs coralliens sont en place Ă  ceux qui se produiraient si ces dĂ©fenses disparaissaient.

Le rapport montre que les mangroves et les massifs coraliens n’ont pas seulement une valeur Ă©cologique. Mais aussi une signification sociale et Ă©conomique.

Ce document constitue l’une des premiĂšres Ă©valuations rigoureuses des services environnementaux de rĂ©gulation que procurent les mangroves et massifs coralliens Ă  l’échelle nationale et mondiale.

Pour l’expert gabonais spĂ©cialisĂ© en Ă©cosystĂšmes du littoral, le Dr DĂ©sirĂ© Magloire Mouganga, la mangrove joue un rĂŽle de dortoir pour certains oiseaux tout particuliĂšrement au Parc d’Akanda.

« Sans la mangrove, on n’a pas d’huĂźtres. Sans la mangrove, on n’a pas de carpes. Sans la mangrove, on n’a pas beaucoup de poissons. Donc la mangrove est trĂšs importante par rapport Ă  la pĂȘche, et par rapport aux animaux en gĂ©nĂ©ral. Et moment oĂč se tient la Cop 22, nous devrons maintenir ses Ă©cosystĂšmes qui participent Ă  la rĂ©gulation du changement climatique, mais aussi Ă  la crĂ©ation d’emplois verts », a indiquĂ© notre expert.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire