Petro-Gabon veut ouvrir son capital aux investisseurs sous-régionaux

DIG/ La persistance de la crise Ă©conomique actuelle commande de nouvelles orientations stratĂ©giques pour les chefs d’entreprises.

Le prĂ©sident-directeur gĂ©nĂ©ral de PĂ©tro-Gabon  Jean-Baptiste Bikalou a annoncĂ© lors de la la 16Ăšme session de l’Institut francophone de la rĂ©gulation financiĂšre (Ifrefi) tenu en mai dernier Ă  Libreville, l’ouverture prochaine du capital de son entreprise aux investisseurs nationaux et sous-rĂ©gionaux, rapporte l’agence Ecofin.

« Avec la crise Ă©conomique en cours dans le secteur du pĂ©trole, l’heure est, plus que jamais, Ă  la diminution du ratio dettes / fonds propres. Pour cela, l’ouverture du capital de Petro-Gabon sur le marchĂ© financier rĂ©gional de la CommunautĂ© Ă©conomique et monĂ©taire de l’Afrique centrale (Cemac) devrait aider Ă  rĂ©soudre cette Ă©quation », avait indiquĂ© Jean-Baptiste Bikalou citĂ© par l’agence Ecofin.

DĂ©jĂ  que, a soulignĂ© M. Bikalou, c’est grĂące Ă  ce marchĂ© que Petro-Gabon a levĂ© en 2010, un montant de 7 milliards de FCFA sur le compartiment obligataire. Ce qui a permis d’accĂ©lĂ©rer le dĂ©veloppement de Petro-Gabon pour en faire le leader du marchĂ© national pour ce qui concerne le gaz.

CrĂ©Ă©e en 2005 et spĂ©cialisĂ©e dans la distribution des produits pĂ©troliers, Petro-Gabon dispose d’un capital de 6,9 milliards de FCFA.

Elle détient 35 % de parts de marché (35%), derriÚre Total Gabon (39%).

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire