Pollution : L’Arboretum de Sibang va t-il disparaĂźtre ?

DIG/ CrĂ©Ă© dans les annĂ©es 1930 sur une superficie de 16 hectares pour les besoins du nĂ©goce du bois et la connaissance floristique du Gabon, l’arboretum de Sibang est sur le point de disparaĂźtre comme le jardin botanique de Libreville, les jardins de la Peyrie et la forĂȘt de la STFO.

Lors de la journĂ©e internationale des forĂȘts dont la thĂ©matique portait sur «ForĂȘts et villes durables, faisons de nos villes des lieux plus verts et plus sains, oĂč il fait bon vivre», le directeur de l’IphamĂ©tra, Henri-Paul Bourobou, a lancĂ© un cri de dĂ©tresse en interpellant le ministre des ForĂȘts et de l’Environnement, la FAO et les maries de Libreville et d’Akanda pour sauver ce patrimoine historique.

«L’arboretum de Sibang n’est plus tout Ă  fait sain. La forĂȘt devient un refuge des droguĂ©s, les maisons d’habitations occupent Ă  certains endroits, le territoire de la forĂȘt. Certains riverains transforment l’arboretum en une vĂ©ritable poubelle, Ă  dĂ©faut des toilettes. M. le ministre d’Etat, nous n’avons pas la solution miracle, nous n’avons pas de moyens en tant que IphamĂ©tra pour pouvoir agir comme il faut, c’est pourquoi, je vous demande, d’ĂȘtre notre fidĂšle interprĂšte, pour voir  dans quelle mesure l’arboretum de Sibang peut ĂȘtre considĂ©rĂ© comme une forĂȘt en danger qu’il faille sauver dans les meilleurs dĂ©lais avant qu’il ne soit trop tard. Car n’oublions pas que l’arboretum de Sibang bĂ©nĂ©ficie de tous les atouts pour devenir un parc urbain susceptible d’attirer les touristes du monde entier qui viendraient admirer le lĂ©gendaire arbre à  cadenas ou encore le magnifique fromager centenaire », a lancĂ© le DG de l’IphamĂ©tra.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire