Le secteur du BTP dans la crise

D’aprĂšs la note de conjoncture de la Direction gĂ©nĂ©rale de l’Economie et de la Politique fiscale, le secteur BTP a enregistrĂ© une nouvelle contre-performance au terme du premier semestre de l’annĂ©e 2016.

En effet, la production consolidĂ©e a flĂ©chi de 12,6% pour un montant de 111 milliards de FCFA Ă  fin juin 2016, en raison du ralentissement de la plupart des chantiers en cours de rĂ©alisation, ainsi que de l’absence de nouveaux chantiers d’envergure dans les deux segments que compte le secteur des BTP.

Compte tenu de la morositĂ© de l’activitĂ©, certaines entreprises du secteur ont procĂ©dĂ© aux licenciements Ă©conomiques ou Ă  la mise en congĂ©s techniques, induisant une rĂ©duction de 8% des effectifs totaux Ă  3 522 agents reprĂ©sentant une masse salariale de 17,8 milliards de FCFA.

ParallĂšlement, la branche fabrication de ciment a enregistrĂ© de bons rĂ©sultats au cours des six premiers mois de 2016, en raison de la montĂ©e en puissance de l’usine nouvellement mise en service Ă  Owendo (Cimaf Gabon).

Ainsi, la production de ciment s’est raffermie notablement (+83,7%) pour atteindre un volume de 162 543 tonnes.

Dans le mĂȘme temps, le chiffre d’affaires a progressĂ© de 72,9% Ă  12,8 milliards de FCFA au 30 juin 2016, suite Ă  l’accroissement des ventes de ciment, tirĂ©es par les consommations du marchĂ© local.

Le renforcement des effectifs de 38,1% a induit une augmentation de la masse salariale de 31,4% Ă  1,2 milliard de FCFA.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire