La SEEG investit 3 milliards de francs pour renforcer les capacités en eau de Libreville

DIG/ Afin de lutter efficacement contre la baisse de la production d’eau durant la pĂ©riode de juillet Ă  septembre, le directeur gĂ©nĂ©ral de la SociĂ©tĂ© d’énergie et d’eau du Gabon, Antoine Boo a mis en place un plan d’urgence de renforcement de ses capacitĂ©s, avec le lancement le 19 juillet 2017 Ă  Ntoum du projet CIMGabon2.

EvaluĂ©e Ă  3 milliards de franc CFA, cette usine devrait permettre une tranche supplĂ©mentaire de production en eau pouvant aller jusqu’à 36 000m3/j, soit l’équivalent de 190 000 habitants, disponible 9 mois de l’annĂ©e hors pĂ©riode d’étiage.

« CIMGabon2 vient renforcer la production de la premiĂšre usine, CimGabon, mise en service en 2016 et dont l’impact a permis d’augmenter la capacitĂ© de production en eau de la SEEG Ă  16 000 m3/jour. Ce qui a favorisĂ© l’accĂšs Ă  l’eau Ă  plus de 100. 000 habitants », a indiquĂ© Antoine Boo.

Au cours de cette visite Ă  Ntoum, le directeur gĂ©nĂ©ral de la SEEG a promis de mettre dans les prochains jours, un plan de gestion rationnelle d’eau Ă  travers le nettoyage des installations mais aussi le dĂ©pĂȘchement d’une Ă©quipe d’agents chargĂ©s de la vĂ©rification continue et la rĂ©paration des fuites enregistrĂ©es sur l’ensemble des conduits d’eau sur les voies publiques.

Il a Ă©galement exhorté  les populations Ă  la citoyennetĂ©, orientĂ© vers l’économie d’eau en Ă©vitant toute forme de gaspillage pendant cette pĂ©riode.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire