La SGS au bord de la faillite avec une dette cumulée de 14 milliards de francs

DIG/ SpĂ©cialisĂ©e dans le gardiennage et la sĂ©curitĂ© privĂ©e, la SociĂ©tĂ© gabonaise de services (SGS) a Ă©tĂ© discrĂštement placĂ©e sous redressement judiciaire Ă  la demande du prĂ©sident du conseil d’administration, Ernest Mpouhot, relĂšve la lettre du continent dans sa derniĂšre livraison.

Cette mesure doit permettre d’empĂȘcher la faillite et d’Ă©viter de prononcer une liquidation brutale aux rĂ©percussions imprĂ©visibles.

EntitĂ© de la holding Delta Synergie proche de la famille prĂ©sidentielle, la SGS emploie quelque 6 000 collaborateurs dont la plupart sont en possession d’armes Ă  feu.

De quoi inquiéter les autorités au moment à la situation économique du pays ne cesse de se dégrader, poursuit le média privé.

En 2016, rappelle la Lettre du continent, des dizaines de salariés de la SGS avaient déjà affronté la police à la suite de revendications publiques.

Comme chantier prioritaire, l’avocat Athanase Ndoye Loury, originaire du Haut-OgoouĂ©, nommĂ© administrateur provisoire, doit apurer le plus rapidement possible les 14  milliards F Cfa de dettes cumulĂ©es.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire