Sogatra : Le service minimum passe de 10% Ă  50%

DIG/ La ministre des Transports et de la Logistique, Estelle Ondo, s’est rendue le 10 octobre 2017 au siège de la Société gabonaise de transport (Sogatra) pour voir l’effectivité de la reprise partielle des activités et avoir plus de détails sur les réalités de la structure. Cette visite intervient au lendemain de la rencontre avec les partenaires sociaux et la direction générale sur la conditionnalité de la relance du service minimum qui a été interrompu suite au manque d’assurance.

« Nous avons pu trouver d’abord une solution au niveau des arriérés de salaires et une solution pour le règlement des assurances des bus. Pour cette raison, les partenaires sociaux avec la direction générale et le ministère dont j’ai la charge, avons donc décidé d’une reprise à hauteur de 50% des activités de la Sogatra », a confié Estelle Ondo.

Du service des opérations à l’administration en passant par le garage et les bureaux de sécurité, Estelle Ondo a passé au peigne fin les difficultés que rencontrent les agents de cette société.

« Nous n’avons pas encore réglé tous les problèmes mais chaque problème a déjà un début de résolution. Les bus vont reprendre et nous continuons avec les partenaires sociaux à discuter, parce qu’on n’a pas encore réglé le problème des cotisations. C’est une question transversale qui regarde aussi d’autres secteurs ministériels pour que nous puissions trouver une solution définitive également à la situation de la caisse nationale de sécurité sociale », a t-elle ajouté.

Selon le membre du gouvernement, le mode de gestion n’est pas totalement à remettre en cause. Le ministère devrait  procéder à quelques améliorations afin d’éviter que la Sogatra ne tombe dans un engrenage d’arriérés de salaire.

Pour les syndicalistes,  cette visite ne marque pas la fin de la grève.  Mais relance les activités qui ont été interrompues suite aux assurances.

Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire