Le Togo dote ses administrations publiques de la fibre optique

DIG/ Au terme de trois ans de travaux, le projet e-gouvernement qui relie par le fibre optique les bùtiments publics de Lomé et Kara (au nord) a été officiellement inauguré le lundi 24 Avril 2017, rapporte notre confrÚre Jeune Afrique.

« La route a Ă©tĂ© longue », tĂ©moigne presque soulagĂ© un des responsables du projet e-gouvernement aprĂšs la coupure du ruban symbolique du centre d’opĂ©ration du rĂ©seau (NOC), qui servira de centre de gestion de donnĂ©es, lundi 24 avril par le chef de l’État togolais, Faure GnassingbĂ©.

Le rĂ©seau eGouv, dont les travaux ont Ă©tĂ© lancĂ©s en juin 2014, met Ă  disposition de l’administration les outils nĂ©cessaires pour se moderniser. Le rĂ©seau dĂ©ploie 250 km de fibre optique desservant 560 bĂątiments publics dans les deux principales villes du pays (LomĂ© et Kara).

Tous les bĂątiments des ministĂšres sont raccordĂ©s ainsi que les institutions de la RĂ©publique (Cour des comptes, AssemblĂ©e nationale, Cour constitutionnelle), 35 % des Ă©tablissements publics d’enseignement secondaire Ă  LomĂ© et tous les centres hospitaliers universitaires. Il s’agit donc d’un internet haut dĂ©bit (100 MBPS) apportĂ© par la fibre optique jusqu’à chacun des bĂątiments publics.

Le rĂ©seau veut donner aux administrations les moyens de communiquer, d’échanger, et de partager des informations entre elles et avec les citoyens Ă  travers les sites web dĂ©diĂ©s et une messagerie gouvernementale plus sĂ©curisĂ©e.

Le projet a Ă©tĂ© financĂ© par un prĂȘt de China Exim Bank pour un montant de 15 milliards de francs CFA (22,8 millions d’euros).

« Le rĂ©seau eGouv est l’infrastructure de base nĂ©cessaire au dĂ©veloppement ultĂ©rieur d’une multitude d’applications de e-administration, e-santĂ©, e-sĂ©curitĂ©, e-commerce, etc. », a indiquĂ© Cina Lawson, la ministre en charge des Postes et de l’Économie numĂ©rique.

En janvier, l’exĂ©cutif togolais s’est dotĂ© de plusieurs outils sur internet : togo.gouv.tg, le portail du pays qui contient des informations relatives aux institutions, aux rĂ©gions du pays ; service-public.gouv.tg qui recense les dĂ©marches administratives ;  data.gouv.tg, le site regroupant des donnĂ©es administratives mises Ă  disposition du public ; ou encore jo.gouv.tg, le journal officiel.

Le rĂ©seau eGouv s’ajoute Ă  ces outils. En attendant la prochaine Ă©tape : l’archivage numĂ©rique et la dĂ©matĂ©rialisation des procĂ©dures administratives.

(Source : Jeune Afrique )

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire