Direct Infos Gabon

Voie ferrée : Une trentaine de zones ont été identifiées instables sur le tronçon Owendo-Booué

DIG/ Pour tenter de comprendre certainement l’origine des accidents ferroviaires, l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), avec l’appui technique de l’Institut Pascal de France (IPF), envisage de diagnostiquer la voie ferrée gabonaise, précisément au niveau des zones instables. C’est la quintessence du message délivré par le secrétaire exécutif de cette structure, Justin Ndoundangoye, le 27 février 2018 au cours d’une conférence de presse.

Présent à cette conférence, un expert de l’Institut Pascal de France, Pierre Breul, estime qu’il faut mener une étude permettant de comprendre « les comportements des sols ». Dans le même sens, elle vise, selon ce dernier, à anticiper la dégradation des voies afin de mieux organiser la maintenance et diagnostiquer les causes des désordres. Aussi, l’Autorité de régulation des transports ferroviaires et l’Institut Pascal identifient une trentaine de zones dites instables sur le tronçon Owendo-Booué

«Nous avons développé un certain nombre d’outils et de méthodes qui permettront de diagnostiquer l’état des matériaux. Nous mettrons en place des essais en laboratoire pour comprendre leur comportement, puis on fera part de nos résultats à l’Etat Gabonais et à Setrag», soutient l’expert de l’IPF.

D.B.M

Quitter la version mobile