Accidents de la route : Gabon Autosur et Auto Bilan dans le collimateur du gouvernement

DIG/ Au regard de la multiplicité des accidents de la route enregistrés dans le pays, notamment le récent drame de Kango, les structures de contrÎle technique des véhicules sont plus que jamais dans le collimateur du gouvernement.

Accusées à raison, selon le témoignage de plusieurs automobilistes complices, de délivrer des attestations de visites techniques sans inspection préalable des véhicules, les entreprises Gabon Auto Sur et Auto Bilan Agréé ont reçu, le 25 septembre 2017, la visite surprise de la ministre des Transport, Estelle Ondo.

Le membre du gouvernement a tenu Ă  vĂ©rifier si ces concessionnaires respectent bien le cahier de charge en matiĂšre de contrĂŽle technique des vĂ©hicules. Mais surtout, s’ils disposent du matĂ©riel adĂ©quat et de qualitĂ© pour effectuer les contrĂŽles techniques des automobiles.

« Avec ces opĂ©rateurs-lĂ , l’Etat a Ă©laborĂ© un contrĂŽle de concession leur concĂ©dant ses missions et avec un cahier de charge bien prĂ©cis. Je suis venu regarder si les concessionnaires respectent bien ce cahier de charges. Pour voir, s’il y a des amĂ©liorations, s’il faut faire un nettoyage afin de diminuer les accidents de la circulation », a expliquĂ© Estelle Ondo.

SpĂ©cialisĂ©s dans le domaine du contrĂŽle technique des vĂ©hicules, Gabon Auto Sur et Auto Bilan agréé sont deux structures sous tutelles de l’Etat mais qui longtemps se sont fait la guerre pour le contrĂŽle exclusif d’un marchĂ©, dit-on, extrĂȘmement lucratif.

Brice Gotoa 

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire