Les bons du TrĂ©sor du Gabon n’ont plus la cote

DIG/ La signature du Gabon a aujourd’hui du mal à convaincre les souscripteurs des pays de l’espace Cémac.

D’après une analyse comparative du portail internet  » Investir au Cameroun, le Gabon a émis, dernièrement sur le marché financier de la Cemac, des bons du trésor d’une valeur de 9 milliards de Fcfa, au taux de 5,80% d’une maturité de six mois.

Sur les 13 établissements spécialistes en valeur du trésor de l’espace communautaire,seuls trois ont souscrit à cette opération.

Au final, le pays a levé 3,7 milliards de Fcfa, soit un peu plus de 41% de taux de couverture dans un contexte de morosité et de rareté des ressources financières.

Pourtant, au cours de la même période, le Cameroun a fait un carton plein avec ses bons du trésor. Car sur 5 milliards recherchés, le pays qui proposait une rémunération minimale au taux de 3,4% et un maximum de 4,1%, a pu mobiliser 8 milliards de Fcfa sur le même marché, soit un score de 160%.

Du coup, les bons du trésor du Gabon se retrouvent en perte de vitesse dans un marché où, il n’y a pas longtemps, les souscripteurs se bousculaient.

C’est la deuxième contreperformance du pays en quelques semaines sur le marché financier de la CEMAC.

Le 10 mai dernier, sur 8,5 milliards de Fcfa, le Gabon s’en était sorti avec une mobilisation d’un peu plus de 6 milliards de Fcfa alors qu’il rémunérait les adjudicataires à 5%, contre 2,9% pour le Cameroun qui enregistrait le même jour un taux de couverture de 266%.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire