Pour concurrencer Canalbox, Gabon Telecom casse les prix de sa fibre optique

DIG/ L’arrivĂ©e sur le marchĂ© du goupe Vivendi avec sa « Canalbox » Ă  connexion illimitĂ©e Ă  45 000 francs par mois donne assurĂ©ment des sueurs froides Ă  Gabon TĂ©lĂ©com.

Très inquiet de voir s’Ă©roder ses parts de marchĂ©, l’opĂ©rateur vient d’annoncer une baisse substantielle de ses tarifs de connexion au FTTH (Fiber to the home) ou «fibre optique Ă  domicile» qui  reprĂ©sente la technologie la plus performante pour l’accès Ă  Internet.  En effet, elle permet d’avoir du très haut dĂ©bit avec une connexion ultra rapide et fluide, un dĂ©bit stable, une utilisation simultanĂ©e de toute la famille (Multicreen) sur plusieurs Ă©crans et un service client dĂ©diĂ©.

Dans le cadre du dĂ©ploiement de sa fibre optique FTTH, l’opĂ©rateur vient d’introduire trois nouveaux dĂ©bits Ă  partir de 25 000F TTC. Une nouvelle offre qui s’annonce, selon la direction gĂ©nĂ©rale de l’entreprise, ĂŞtre une vĂ©ritable rĂ©volution dans le secteur et une première dans la sous-rĂ©gion.

« En rendant la fibre optique de plus en plus accessible à une large frange de la population, Gabon Telecom est déterminée à faire de la Fibre optique son offre Internet de base » a souligné le Directeur général de Gabon Telecom, Abderrahim Koumaa.

Ainsi, l’opérateur propose désormais deux  gammes, la Gamme Fibre Jet composée de 3 Débits 10, 20 et 30 Mbps à partir de 25 000 Fcfa et la Gamme Fibre super Jet également composée de trois Débits de 50, 75 et 100 Mbps. Ces gammes  sont proposées en mode triple play donnent accès à Internet gratuit illimité + des appels gratuits vers les téléphones fixe au Gabon +  la possibilité de regarder des films  gratuitement à partir de Play VOD.

Lancée depuis 2015, la technologie  FTTH couvre  pour l’instant  les communes d’Owendo et d’Akanda (Angondjé), ainsi que les  quartiers Awendjé, Alibandeng, Oloumi, Nzeng-Ayong, Batterie 4, Kalikak, Narval, Tahiti et Sablière.

Par ailleurs, l’opérateur entend également poursuivre l’élargissement de la zone de couverture.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire