Cosumaf : Nagoum Yamassoum prend ses fonctions

DIG/ NommĂ© Ă  la tĂȘte de la Commission de surveillance des marchĂ©s financiers d’Afrique centrale (Cosumaf), le 31 octobre 2017 Ă  N’djamena au Tchad, lors du sommet des Chefs d’Etat de la Cemac, Nagoum Yamassoum a Ă©tĂ© officiellement installĂ© Ă  son poste, le 15 dĂ©cembre Ă  Libreville.

Le nouveau président de la Cosumaf remplace Rafael Tung Nsue dont le mandat de cinq ans est arrivé à terme.

La cĂ©rĂ©monie a Ă©tĂ© prĂ©sidĂ©e par le prĂ©sident du comitĂ© ministĂ©riel de l’Union monĂ©taire de l’Afrique centrale (Umac), par ailleurs, ministre congolais des Finances, Calixte Nganongo, et du ministre gabonais de l’Economie, RĂ©gis Immongault, en prĂ©sence de la plupart des responsables des institutions financiĂšres sous-rĂ©gionales.

Pour Calixte Nganongo, la crĂ©ation de la Cosumaf rĂ©pond au besoin des chefs d’Etats de la Cemac, de doter la sous-rĂ©gion de modes de financement complĂ©mentaires pour leur Ă©conomie.

«C’est Ă  ce titre que la Cosumaf assume trois missions principales : la protection de l’épargne publique, l’information des investisseurs et le bon fonctionnement du marchĂ©. Vu les enjeux Ă©conomiques actuels dans la sous-rĂ©gion, j’affirme que la nomination de Nagoum Yamassoum, comme prĂ©sident de la Cosumaf, procĂšde d’un choix judicieux de nos plus hautes autoritĂ©s», a indiquĂ© le prĂ©sident du comitĂ© ministĂ©riel de l’Umac.

Avant d’accĂ©der Ă  cette fonction, le nouveau prĂ©sident de la Cosumaf a occupĂ© plusieurs postes de responsabilitĂ©s dans la haute administration au Tchad de 1990 Ă  2017.

Titulaire d’un doctorat en sciences politiques, le dirigeant de 63 ans a notamment Ă©tĂ© Premier ministre, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de la prĂ©sidence de la RĂ©publique et  prĂ©sident du conseil constitutionnel.

«Il est dotĂ© d’une trĂšs riche expĂ©rience et de qualitĂ© incontestable de leadership. Son parcours exceptionnel sera un atout pour le renforcement de l’action de la Cosumaf et pour le rayonnement du marchĂ© financier sous rĂ©gional», a insistĂ© Calixte Nganongo.

Le prĂ©sident de la Cosumaf est dĂ©signĂ© par la ConfĂ©rence des chefs d’Etat de la Cemac pour un mandat de 5 ans non renouvelable.

Au cours de ces 5 derniĂšres annĂ©es, la Cosumaf a travaillĂ© d’arrache-pied pour assurer le dĂ©veloppement du marchĂ© financier rĂ©gional. A la faveur de la riche expĂ©rience du nouveau prĂ©sident, les efforts seront poursuivis en vue d’accroitre le rĂŽle du marchĂ© financier dans le financement de la Cemac.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire