Le gouvernement suspend l’achat des vĂ©hicules administratifs

DIG/ C’est un reproche rĂ©current que l’on fait au gouvernement quant Ă  sa propension Ă  dĂ©penser des dizaines de milliards de francs chaque annĂ©e pour le renouvellement de son parc automobile.

AccablĂ© par la crise Ă©conomique, l’exĂ©cutif s’est finalement rĂ©solu Ă  suspendre l’achat des vĂ©hicules administratifs. Une mesure « catastrophique » pour les concessionnaires automobiles qui ont vu leurs chiffres d’affaires diminuer de moitiĂ©. En effet, l’Etat est leur premier client.

Pour le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean-Fidèle Otandaut, cette dĂ©cision entre dans le cadre des mesures d’austĂ©ritĂ© prises par le gouvernement afin de rĂ©duire le train de vie de l’Etat et d’affecter ces ressources Ă  d’autres dĂ©penses prioritaires.

« Certaines mesures fortes ont Ă©tĂ© prises, telles que la suspension des dĂ©penses liĂ©es Ă  l’achat de vĂ©hicules, en attendant la fin des opĂ©rations de recensement en cours. Il y a aussi des mesures qui dĂ©montrent que personne n’est Ă  l’abri, comme la baisse des indemnitĂ©s de fonction servis aux membres du gouvernement. Nous rĂ©examinons actuellement le financement des frais des missions et nous envisageons la suspension ou un contrĂ´le plus strict des subventions pour les opĂ©rateurs qui n’ont pas de contrats d’objectifs clairs avec leurs tutelles. Toutes ces dĂ©cisions sont autant d’obligations qui pèsent sur nous et que nous devrons respecter en 2018″, a indiquĂ© Jean-Fidèle Otandault.

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire