Le groupe marocain Managem veut augmenter sa production d’or au Gabon

Le ministre des Mines, Christian Magnagna, a eu une séance de travail, le 31 janvier 2017 à Libreville, avec une délégation du groupe marocain Managem, conduite par son président-directeur général, Imad Toumi.

Au cours de cette rencontre, le gouvernement gabonais et le groupe marocain ont exprimé leur ambition commune de rehausser la production aurifÚre du Gabon.

Les deux parties désirent poursuivre leur partenariat sur deux axes : un échange prospÚre et permanent des procédés et une amélioration de la responsabilité sociétale des entreprises.

Pour le ministre Christian Magnagna, c’est un dessein profitable qui fait, aujourd’hui, du groupe marocain un opĂ©rateur important dans l’économie gabonaise, en ce qu’il est l’unique acteur exerçant dans l’exploitation industrielle de l’or au Gabon.

C’est en 2010 que le groupe Managem a conclu, avec le gouvernement, une convention pour l’exploitation de la mine d’or de Bakoudou et l’exploration des extensions de ce gisement.

Une seconde convention a Ă©tĂ© signĂ©e avec le mĂȘme groupe pour l’exploitation et le dĂ©veloppement du projet aurifĂšre d’EtĂ©kĂ©, non loin de Mimongo, Ă  travers ses filiale Ressources Golden gram Gabon et Managem Gabon.

Noter qu’aprĂšs sept ans d’activitĂ©s, un peu plus de cinq tonnes d’or seulement ont Ă©tĂ© produites. Ce qui est bien peu, tant pour le groupe marocain que pour le gouvernement gabonais, qui fait de l’or une ressource stratĂ©gique.

Auteur : Brice Gotoa

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire