La Post Bank Ă  la recherche de nouveaux actionnaires pour renflouer ses caisses

Empêtrée depuis deux ans dans une profonde crise de liquidité et de confiance envers sa clientèle, les administrateurs de la Post Bank ont débattu le 18 janvier 2017 au siège de l’entreprise du plan de redressement de cet établissement.

Selon l’administrateur général provisoire, Michael Adandé, les travaux se sont focalisés principalement sur l’examen de l’état du système d’information bancaire et les moyens pour renforcer la trésorerie de l’entreprise.

S’agissant du système d’information bancaire, le diagnostic est sans appel. Il est obsolète et instable, et constitue un risque majeur pour la poursuite des activités de la banque et, partant, de la sécurité des informations des opérations qui y sont quotidiennement archivées.

Il est donc urgent pour la Post Bank de migrer vers un nouveau système d’informations.

Placée sous administrations provisoires depuis le 10 novembre 2015 pour une durée de trois mois, l’assemblée générale de la Poste Bank avait validé le 29 avril 2016 le plan de restructuration qui prévoit le recours à de nouveaux actionnaires pour le renforcement des fonds propres évalués à 61 milliards de francs. Mais également, la limitation des services financiers à deux produits : le compte chèque postal (CCP) et le Compte épargne postale (CEP).

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire