SĂ©bastien Koumba, nouveau DG de l’Igad

DIG/ L’Institut gabonais d’appui au dĂ©veloppement a tenu, le jeudi 5 octobre 2017, un conseil d’administration extraordinaire en vue de dĂ©signer son nouveau directeur gĂ©nĂ©ral.

Il s’agit du Gabonais SĂ©bastien Koumba qui succĂšde Ă  Pascal Pommarel.

Outre la nomination d’un nouveau directoire,  le conseil s’est davantage appesanti sur le rĂšglement de la situation des effectifs plĂ©thoriques au sein de l’Igad. Face Ă  cette situation, les administrateurs ont dĂ©cidĂ© de rĂ©duire la masse salariale qui Ă©tait devenue trop importante et ont dĂ©cidĂ© dĂ©sormais d’avoir recours aux prestataires.

« Nous avons essayĂ© de regarder les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments qui posaient problĂšmes. Ce qui nous a amenĂ© Ă  redimensionner la structure pour que celle-ci puisse coller aux moyens mis Ă  la disposition de l’Igad. Et c’est rien qu’à partir de cet instant que la maison pourra poursuivre ses activitĂ©s sans difficultĂ©. La structure était en sureffectif. Le personnelle qui Ă©tait prĂ©vu partir Ă  la fin du premier projet a basculĂ© dans le deuxiĂšme projet Ă  savoir le Prodiag. C’est pourquoi l’Igad s’est retrouvĂ© en grande difficultĂ©. Cette situation nous a contraint de nous sĂ©parer de ce personnel a la fin du Prodiag. En cas de besoin, ils seront juste utilisĂ©s comme des prestataires pour le Prodiag  2 », a expliquĂ© Gervais Owonga Biye, prĂ©sident du conseil d’administration par intĂ©rim.

Le conseil a notĂ© avec satisfaction, l’amĂ©lioration de la production nationale de certaines cultures maraichĂšres qui sont passĂ©es de 5% Ă  100%.

« Depuis 25 ans, l’Igad a contribuĂ© Ă  faire passer la production des cultures maraichĂšres nationales de 5% Ă  60% voire 100% pour certaines cultures. Il n y a plus d’importation de lĂ©gumes feuilles. Les investissement depuis ces 20 ans ont Ă©tĂ© Ă  hauteur de 20 milliards de FCA », a indiquĂ© Pascal Pommarel, le directeur gĂ©nĂ©ral sortant.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire