SĂ©bastien Koumba, nouveau DG de l’Igad

DIG/ L’Institut gabonais d’appui au développement a tenu, le jeudi 5 octobre 2017, un conseil d’administration extraordinaire en vue de désigner son nouveau directeur général.

Il s’agit du Gabonais Sébastien Koumba qui succède à Pascal Pommarel.

Outre la nomination d’un nouveau directoire,  le conseil s’est davantage appesanti sur le règlement de la situation des effectifs pléthoriques au sein de l’Igad. Face à cette situation, les administrateurs ont décidé de réduire la masse salariale qui était devenue trop importante et ont décidé désormais d’avoir recours aux prestataires.

« Nous avons essayé de regarder les différents éléments qui posaient problèmes. Ce qui nous a amené à redimensionner la structure pour que celle-ci puisse coller aux moyens mis à la disposition de l’Igad. Et c’est rien qu’à partir de cet instant que la maison pourra poursuivre ses activités sans difficulté. La structure était en sureffectif. Le personnelle qui était prévu partir à la fin du premier projet a basculé dans le deuxième projet à savoir le Prodiag. C’est pourquoi l’Igad s’est retrouvé en grande difficulté. Cette situation nous a contraint de nous séparer de ce personnel a la fin du Prodiag. En cas de besoin, ils seront juste utilisés comme des prestataires pour le Prodiag  2 », a expliqué Gervais Owonga Biye, président du conseil d’administration par intérim.

Le conseil a noté avec satisfaction, l’amélioration de la production nationale de certaines cultures maraichères qui sont passées de 5% à 100%.

« Depuis 25 ans, l’Igad a contribué à faire passer la production des cultures maraichères nationales de 5% à 60% voire 100% pour certaines cultures. Il n y a plus d’importation de légumes feuilles. Les investissement depuis ces 20 ans ont été à hauteur de 20 milliards de FCA », a indiqué Pascal Pommarel, le directeur général sortant.

 

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire