TIC : Le Gabon leader en Afrique centrale et de l’ouest

DIG/ LE vice-prĂ©sident de la RĂ©publique, Pierre-Claver Maganga Moussavou, a ouvert, le mercredi 28 mars 2018 Ă  l’hĂŽtel Nomad de Libreville, les travaux du 4e Conseil africain des rĂ©gulateurs, organisĂ© par l’AutoritĂ© de rĂ©gulation des communications Ă©lectroniques et des postes (Arcep), en collaboration avec l’Alliance Smart Africa.

Cette rencontre qui s’est dĂ©roulĂ©e sur deux jours (28 et 29 mars), permettra au Conseil africain des rĂ©gulateurs de poursuivre l’exploration des voies et moyens techniques, juridiques et Ă©conomiques pour faire progresser les projets communs d’envergure Ă  l’échelle continentale.

Il s’agit, notamment, de la mise en Ɠuvre du RĂ©seau africain unique, de la crĂ©ation d’un Centre de compensation (Clearing House) Ă  l’échelle africaine, et de l’harmonisation des cadres rĂ©glementaires relatifs aux politiques de tĂ©lĂ©communications. Mais aussi de la gĂ©nĂ©ralisation des Ă©tudes, notamment sur les services de contournement, OTT (Over The Top) et d’autres thĂ©matiques diverses et variĂ©es liĂ©es aux communications Ă©lectroniques.

« En prenant part Ă  ce 4Ăšme Conseil africain des rĂ©gulateurs, vous apportez votre soutien Ă  l’action menĂ©e par Smart Africa dont la crĂ©ation Ă  l’initiative de nos chefs d’Etats vise Ă  amĂ©liorer significativement la connectivitĂ© de l’Afrique au moyens des technologies de l’information et de la communication  pour le grand bĂ©nĂ©fice de nos populations », a indiquĂ© Lin Mombo, prĂ©sident de l’Arcep.

Pour le directeur exĂ©cutif de Smart Africa, Hamadoun TourĂ©, la mission de Smart Africa  est de crĂ©er un environnement rĂ©glementaire adĂ©quat et inclusif qui permettra de libĂ©rer l’extraordinaire potentiel des technologies de l’information et de la communication et les objectifs du dĂ©veloppement durable pour l’Afrique.

Au cours de cette cĂ©rĂ©monie, Hamadoun TourĂ© a remis un certificat au vice-prĂ©sident de la RĂ©publique en reconnaissance de l’avancĂ©e exceptionnelle du Gabon dans le classement de l’Union internationale des tĂ©lĂ©communications (UIT). En effet, le Gabon est classĂ© premier en 2018 en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest en matiĂšre de dĂ©veloppement des TIC.

Brice Gotoa

apropos de l auteur

La Redaction

Laisser un commentaire